theatre creation numérique

Dans mon ventre il y a une forêt - Retour après exploration

Un projet proposé par la Cie Lr
et l’artiste performeuse et metteuse en scène

Stéphanie Lemonnier 

 

Nouvelle création en recherche de production. Création 2021.

Distribution

Un projet solo 
proposé et joué par  l’artiste performeuse et metteuse en scène

Stéphanie Lemonnier 

 

En co-production avec la Cie Enlight et Michael Caillou Varlet

A propos

Dans mon ventre il y a une forêt – retour après exploration est une spectacle-rituel fragile proposant à la fois un retour d’expérience de ces voyages intérieurs mais aussi une métamorphose délicate d’un corps-poétique en mutation, un changement de peau amené par des chants, des danses et des rêves qui se racontent.

Cette création propose au public un voyage à l’intérieur d’un ventre.

Les images vidéo projetées donnent à percevoir l’invisible. Ces images seront une composition visuelle alliant l’infiniment petit et l’infiniment grand en passant par le monde végétal, animal, atomique… La Cie Lr travaille en collaboration avec Caillou Michaël Varlet, de la Cie Enlight, spécialisé dans les arts visuels et la scénographie numérique, afin de proposer une expérience immersive au public.

Dans cette réflexion la Cie sera accompagnée par Arianna Cecconi, artiste-penseuse-chercheuse-anthropologue sur les rêves de territoire.

« Dans mes recherches ethnographiques menés dans divers territoires (Andes péruviennes, Espagne, Italie et actuellement à Marseille) les rêves nocturnes sont appréhendés non seulement comme l’expression des subjectivités, mais aussi comme le miroir d’un vécu collectif, d’une expérience sociale et des caractéristiques d’un territoire. J’explore la relation qui se tisse entre rêves, lieux et événement sociales et historiques, conçus comme contextes de l’expérience du sommeil, acteurs participant à la fabrication des rêves et protagonistes des expériences nocturnes. » Arianna Cecconi.

4 Scénographie   

  • Le plateau sera recouvert de terre. Cette terre sera l’acteur principal de la création. La terre comme un ventre d’où tout nait.
  • Les images projections mapping traduiront les voyages intérieurs de la performeuse et se déplieront sur les espaces scéniques, les murs et l’espace du public. Elles engloberont la totalité de l’espace, l’ensemble de la salle est pensée comme un organisme vivant.
  • La performeuse travaillera avec un micro casque et une spacialisation du son dans le même objectif sensible que l’image.

 

 

Stephanie Lemonnier

Cette création est importante dans mon parcours d’artiste/performeuse. C’est une création/retour d’expériences des voyages entrepris depuis une dizaine d’année pour comprendre le monde autrement que par l’unique prisme de notre vision occidentale.

J’ai été invité en tant qu’artiste au Gabon par l’ethnie Bitwi pour vivre leur grand rituel de mort renaissance ainsi que dans la forêt Amazonienne (communauté Shuars et Quechuas) et en octobre dernier au Brésil (Communauté Yawanawà) pour participer aux rituels initiatiques de transes spécifiques pour chacun. J’ai également participé à des performances artistiques radicales, notamment Bandits, initié par l’artiste performeur Robin Decourcy en dansant et chantant trois jours et trois nuits en continu en pleine forêt sans communication.

Je suis devenue mon principal sujet d’étude dans une recherche plus large questionnant nos humanités.

J’ai ainsi visité mon ventre et j’y ai découvert le monde, toute une forêt complexe, organique et énergétique, mais surtout j’ai rencontré une autre vision du monde, celle des peuples premiers avec la richesse que l’on connait. Nous sommes tous reliés dans un monde de systèmes en interaction permanent. A l’image de notre cerveau, notre ventre est plein d’une forêt de connexion.

L’expérience du plateau ouvre les sensations et les émotions et s’inscrit dans le vécu corporel permettant des hybridations d’expériences qui s’inscrivent dans l’histoire de chacun.

En tant qu’artiste je me suis demandée comment transposer ces expériences dans nos sociétés contemporaines occidentales urbaines et scientifiques et participer ainsi aux changements de paradigmes et nous ré-enchanter.

Mes dernières créations et performances ont mis en avant la place du publique en les invitant à chaque fois à vivre une expérience.

Nos échanges avec Michael Varlet depuis plusieurs années et le suivi de nos recherches-créations respectives toutes portées vers l’humain et la valorisation de ses potentialités nous ont mené vers cette création-collaboration Dans mon ventre il y a une forêt- retour après expérience. 

Dossier de création

Télécharger le dossier de création.

Photos

Infos pratiques

Durée : 60 minutes